1:01 am

Publié le par Clemz

1:01

Quel plaisir que de retrouver l'atelier! J'ai l'impression que ça fait des lustres que je ne me suis pas payé ce trip. De ma fenêtre la lumière électrique met en scène le mur de tôle et au loin de toute sa hauteur une lumière de rue fait son boulot d'insomniaque. Dans mes oreilles Léonard Cohen fait place aux Clash. Drôle de mix me direz-vous et je suis parfaitement d'accord avec vous. L'atelier est paisible, beat de nuit oblige... 

Je suis présentement en train de préparer ma prochaine création que je remettrai à l'encan de Zone Art pour septembre. Quelques choix s'offrent. L'année passée j'avais offert un collage, cette année j'y vais avec une lomographie ou plutôt une estampe numérique... J'aime bien participer à ces encans, ça fait circuler les oeuvres. Certains disent que c'est juste bon pour vendre des oeuvres à rabais, mais à ce que je sache, personne ne m'oblige à donner des trucs d'une valeur qui dépasse les offres d'encan. 

1:14

Je savoure ce temps. Tiens, j'ai même une envie d'aller me couler un bon café, décaf bien sûr, sinon, quels genres de rêves ferais-je oh diantre! Tiens, un peu de musique. Indochine vient de laisser sa place à Franz Ferdinand. Vraiment zarbi comme mix. Voilà bien longtemps que je ne m'étais pas couché si tard. Et que je n'avais d'ailleurs rien écris sur mon blog. Avant, j'aimais bien créer la nuit, je partais sur des délires, cafés(x6S), cigarettes(x12S)et je me couchais à l'aurore. Puis, un jour, avec la trentaine qui tranquillement faisais ses ravages insidieux, plus capable de retrouver l'euphorie de la création de nuit. Voilà maintenant que je préfère créer le jour. Oh, Iggy Pop vient d'embarquer avec un des ses nombreux mais combien délicieux hits, j'ai nommé Lust for life! Hummmm quel délice. J'vous avais déjà dit que dans mon adolescence déjanté j'avais un pote qui adulait Iggy? Non, eh bien effectivement, c'était genre de mec à avoir le vinyle de M. Pop dans le temps qu'il jouait de la batterie pour une formation obscure dénommée The Iguanna ou quelque chose qui s'y rapproche. De plus, à force de fantasmer sur sieur Iggy, il s'étais mis à lui ressembler physiquement. C'est lorsqu'il s'est mis à lui ressembler mentalement que j'ai décroché. Ah l'adolescence...

1:28

Bon, je vous laisse sur ces fameuses Estampes numériques. Je ne sais pas encore laquelle je vais choisir, mais pour l'instant tout penche vers celle en sépia.

 

mon-royaume-pour-un-burger.jpg

sans-titre-01.jpg

sans-titre-02.jpg

sans-titre-03.jpg

 

1:48

Voilà, je publie

 

Publié dans Réflexions

Commenter cet article