En repos...

Publié le par Clemz

Sherbrooke 11h06

Voilà longtemps que je n'avais point écris et mon blogrank s'en ressent!!! C'est pas bien difficile de perdre des points ha ha ha!

Comme l'indique le titre je suis présentement en période de repos. C'est ce que j'ai décidé pour mon été, prendre le temps de vivre, faire du vélo, faire des projets perso (comme ma pochette de Kraftwerk que je vous invite à visionner dans mes photos) et surtout profiter du temps qui passe. Oui, c'est ce que j'ai décidé pour cet été, vivre pauvre, mais vivre! 

Depuis l'été passé la vie s'est déroulée comme un tourbillon. Les études, l'adaptation à cette nouvelle classe, le boulot à temps partiel, la conciliation boulot-étude, bref, la vie présentée selon les bonnes normes nord-américaine. Vite vite vite... trop vite pour moi. Oui, moi je suis pour la liberté du temps. Je suis incapable de vivre à cent à l'heure sans virer fou et me perdre en cours de route. Donc, je prends un break! Ça va faire le niaisage pis l'hyper-productivité, désolé je n'embarque pas dans ce train grande vitesse. Ça fait bedaine n'est-ce pas? Mais c'est pas grave, je m'assume. Déjà que je n'étais pas habitué à ce genre de rythme de vie (grande vitesse) il a fallu que votre humble serviteur s'adapte à ce beat de vie. Bon, je l'ai fait (bravo bravo, une belle médaille pis une p'tite lichette) mais là pour cet été je souffle, je décide du planning de mes journée et je suis mon patron.

Au début, je voulais faire comme tous les gens bien élevés et me trouver un boulot d'été. Oh oui, c'est les yeux remplis d'espoir et le coeur battant que tous les matins je me levai du pied du chercheur d'emploi enthousiaste et optimiste et quel ne fut pas ma déception qui grandissait au fil des matins que de me retrouver devant un mur d'emploi cul-de-sacs. Oui, vous savez ces emplois où l'on se fait exploiter en se faisant chanter une douce berceuse comme quoi on est essentiel et que c'est une grâce (et là, le mot est faible) si la compagnie vous donne le salaire minimum pour faire des sous-marins à la chaine... Avez-vous remarqué (là je m'adresse aux chercheurs d'emploi) donc je disais, avez remarqué la nouvelle mode dans les annonces d'emploi? Salaire à discuter!!! Oui monsieur, comme si on pouvait discuter de quoi que ce soit. C'est le même principe que dans les grandes chaïne de magasin tel que les Wal-marde et cie, nous ne sommes plus des employé (e)s, oh non mes amis, nous sommes grimpés dans la hierarchie au titre d'associé(e)s. Oui, et je me demande encore associé de quoi et quel place avons nous réellement à titre d'associé(e)s? Non mais, c'est de l'humour ou quoi? C'est le même principe que du titre d'esclave nous sommes devenus des élèves ou des affranchis. Oh oui, le titre est beau mais la réalité reste la même, soit pas content, dis-le et c'est pas trop long que tu vas te retrouver sur le macadam à revendiquer tes droits d'ASSOCIÉ(E). 

Bon, voilà pour l'édito du matin. Donc, moi, je me suis mis au repos (vous comprenez mieux pourquoi maintenant!!!) et dans ma mentalité de rebelle contestataire je mettrai à profit ce merveilleux temps que j'ai devant moi à faire des trucs qui me sont plus bénéfiques que des putains d'sous-marins!

A+
clemZ

Publié dans Edito

Commenter cet article