Expérimentation en cours

Publié le par Clemz

Me voilà de retour à l'atelier. En pleine période caniculaire, moins évident de s'enfermer pour créer... Présentement je suis dans un petit projet de création sans but. Bref, j'ai récupéré un vieux truc que j'avais fait jadis naguère et je le revisite. Ainsi je satisfais mon besoin d'expérimenter et de créer sans vivre la frustration de ne pas me plonger dans un projet complet. Je suis comme un peintre du dimanche qui apporte quelque retouche à temps perdu à une œuvre en cours. Ce n'est pas ce que j'aime le plus, mais avec le temps que je peux consacrer à la création, c'est mieux que rien. De plus, cela m'enlève cette pression de finir le projet et d'atteinte de résultat, Je ne sais pas encore comment définir cette tension interne, mais quand je m'embarque dans un projet de création on dirait que je vis toujours une impatience de finir ce projet. Je profite rarement de la création proprement dite. Mis à part de l'euphorie du début de projet, la suite est vécue comme une urgence... Donc, cette petite expérimentation est plus relaxe à vrai dire.

experimenta-002.jpgexperimenta-003.jpgexperimenta-004.jpgexperimenta-005.jpgexperimenta-006.jpg

 


Publié dans oto-libera

Commenter cet article

R.C.D 21/07/2010 21:03


en tout cas moi je trouve extra d'oser se lancer dans une création le "oser" et on "verra" c'est ça le génie...
De toute façon certains adoreront d'autres détesteront, alors on créé d'abord parceque c'est vital pour nous. On a besoin de faire sortir ce qui nous envahit le cerveau, les tripes évacuer tout
cela au plus vite... Les idées se bousculent mais les mains ne vont pas assez vite c'est comme des flash il faut le saisir à l'instant...
En tout cas ce que tu nous a montré jusquà présent me plait beaucoup et j'adore cette innovation
alors bon courage et passe me voir sur mon blog quand tu veux
amicalement
régine


Clemz 21/07/2010 22:38



Merci beaucoup Régine et désolé pour la réponse tardive, je viens juste de prendre mes mails. J'ai bien aimé ta description du sentiment d'urgence. C'est vrai, la création est similaire à une
urgence de vivre, c'est que la création est un processus canalisateur (?) pour l'énergie. Donc, la création est un flux d'énergie qui passe. Voilà pourquoi la création ne s'apparente pas au
passe-temps. Un passe-temps ça le dit, c'est pour passer le temps, combler un trou temporel. La création, elle, elle passe elle pousse et elle s'éteint et elle revient, elle se laisse désirer ou
bien elle s'impose. Elle bouscule tout et me laisse pantois, voilà pourquoi j'essai de la canaliser quand elle passe, car c'est en se laissant prendre qu'elle nous livre ses secrets et ses idées
profondes qui pour nous deviennent des projets de création et peut-être des projets d'expo. Merci pour les bons commentaires! Au plaisir de philosopher sur la création